Bouteille et Citrons – aquarelle 22

Aquarelle nature morte- 21 x 29,7 cm @monautremonde #monautremonde

Bouteille et Citrons – Aquarelle Mon Autre Monde

Bouteille et CitronsAquarelle #monautremonde – 29,7 x 21 cm – Nature morte

Une nature morte est un genre artistique, principalement pictural qui représente des éléments inanimés (aliments, gibiers, fruits, fleurs, objets divers…) organisés d’une certaine manière dans le cadre défini par l’artiste, souvent dans une intention symbolique.

Histoire et types de natures mortes[modifier | modifier le code]

Le terme n’apparaît qu’à la fin du xviie siècle. Jusque-là, seule l’expression « cose naturali » (« choses naturelles ») avait été utilisée par Giorgio Vasari pour désigner les motifs peints de Giovanni da Udine. En Flandre, vers 1650, apparaît le mot stilleven pour des « pièces de fruits, fleurs, poissons » ou « pièces de repas servis », ensuite adopté par les Allemands (« Stillleben ») et par les Anglais (« still-life »), qui se traduirait par « vie silencieuse ou vie immobile ». En Espagne, l’expression relative aux natures mortes est bodegón, qui dérive du terme bodega (« lieu de rangement alimentaire »), suivi d’un augmentatif.

De même il désigne aussi l’antichambre de cave de tavernes modestes et les natures mortes composées de récipients et d’aliments dans ce type de pièce. Au milieu du xviie siècle, l’expression « vie coite », traduite du hollandais, reste marginale. L’Académie, attachée à la hiérarchie des genres, classe en dernier les peintres de fleurs et de fruits. Un siècle plus tard, « nature morte » — expression attestée en 1736 — condense ce jugement, en remplaçant coite, c’est-à-dire tranquille, silencieuse, par morte2Diderot, dans ses Salons, parle de « natures inanimées ».

Tandis que l’art de la nature morte flamande se perpétue au xviiie siècle, et essaime dans toute l’Europe. Abraham Brueghel diffuse son style à Naples, par exemple.

Quoiqu’il en soit, les peintres hollandais produisent parfois des tableaux de manière quasi-mécanique. Chacun a sa spécialité : les fleurs, les livres, les repas interrompus… On note un fort développement de la vanité, qui se caractérise par la présence d’un crâne, d’une horloge ou d’un sablier, références au temps qui passe et à la vanité des possessions.

Pour conclure, sous l’influence de Rembrandt, des nouveautés stylistiques se mettent en place : clair-obscur intense, touche qui se libère, augmentant le mystère et la dimension lyrique de l’œuvre.

Bouteille et citrons – Aquarelle #monautremonde


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *